L'Impact de notre Habitation dans notre VieūüŹ°


A travers cet article, je vais vous faire partager mon exp√©rience, dont s√Ľrement beaucoup d'entre vous vont se reconna√ģtreūüėä!

Depuis toute petite, j'avais des sensations ¬ę √©tranges ¬Ľ :

=> enfant, je ne me sentais pas seule le soir au moment de dormir alors que j'√©tais bien le seul humain dans ma chambre. Dans la journ√©e je parlais souvent √† mon petit fr√®re imaginaireūüėÉ ;

=> adolescente, mes parents louaient des fermes agricoles. Dans l'une il y avait un manoir, dans les pi√®ces je pouvais ressentir ce qu'il s'√©tait pass√© √† l'√©poque. Dans l'autre ferme, il y avait une vieille chapelle gallo-romaine, les murs √©taient charg√©s d'histoire. Dans la maison, j'ai mis 3 ans avant de pouvoir dormir dans ma chambre : la journ√©e je me sentais super bien et le soir, une peur horrible me paralysait. D√®s que je rentrais dans une maison, un lieu ou dans un endroit charg√© d'histoire, je me sentais bizarre, √ßa pouvait aller d'un bien-√™tre √† malheureusement des angoisses voire m√™me √™tre oppress√©eūüėĪ;

=> avec les années,cela s'est estompé;

=> puis, un jour c'est revenu : ces sensations d'oppression, voire m√™me d'√™tre √©pi√©e dans une maison alors que j'√©tais toute seuleūü§Ē . Chez certains clients que j'avais en cabinet comptable je pouvais ressentir une d√©tresse alors qu'ils allaient bien.


Les personnes, qui m'ont form√© dans les √©nergies, me parlaient des lieux qui avaient de l'histoire, des murs qui gardaient les m√©moires du pass√©, des maisons qui √©taient habit√©es par des ¬ę√Ęmes ¬Ľ et des objets ¬ę charg√©s ¬Ľ. J'en √©tais fascin√©e ūüėŹ. Mais elles me disaient √† chaque fois : ūüö®¬ę Attention, il ne faut pas jouer avec le monde Invisible ¬Ľūüö® .

Je me suis document√©e, gr√Ęce entre autre au livres de Patricia Darr√© (que je conseille fortement). J'ai compris que dans les maisons, il y avait beaucoup plus de ¬ę choses ¬Ľ invisibles que visibles. Que la prudence √©tait de rigueur voire obligatoire car il y a les √©nergies positives et les √©nergies n√©gatives.

Il faut prendre conscience que nous ne sommes que de passage sur Terre ūüĆŹ: on na√ģt, on vit, on meurt c'est √† dire que personne n'a le passeport de l'immortalit√© ! A aucun moment le lieu o√Ļ l'on habite ne nous appartient. Nous sommes dans un pays charg√© d'histoire depuis la Pr√©histoire (de magnifiques sites l'expliquent formidablement bien en Dordogne).

Je m'explique : m√™me si nous sommes locataire ou propri√©taire de notre habitation, la terre sur laquelle la maison ūüŹ°a √©t√© construite a v√©cu des √©v√©nements avant notre arriv√©e (et heureusement). La Terre garde la m√©moire de l'histoire, l'Eau fait circuler la m√©moire et les objets absorbent la m√©moire. Certains lieux publics sont aseptis√©s, c'est √† dire, qu'on ne ressent forc√©ment pas grand chose quand on y est. Quant √† d'autres, on peut ressentir un bien-√™tre ou un mal-√™tre. Tout cela d√©pend de notre sensibilit√© √† ressentir les √©nergies (je sais je me rab√Ęche mais m√™me si on a un 6√®me sens, chaque personne a le choix de le perfectionner ou pas).

Par exemple, entre Le Sacr√© CŇďur √† Paris et le M√©morial de la 2nde Guerre Mondiale √† Oradour S/Glane (√† 15 min de chez moi), les ressentis sont totalement diff√©rents car ces lieux ont conserv√© une forte m√©moire !

Il en est de même dans votre habitation : si les anciens habitants s'engueulaient tout le temps, les murs absorbent ces énergies négatives. Avec le temps, vous pouvez avoir une sensation de mal-être qui s''installe, déclenchant des troubles de comportement de sommeils....

Je vais vous raconter 2 histoires ūüėÉ :

ūüí¨ un jour je suis all√©e ¬ę nettoyer ¬Ľ (j'y reviendrai plus loin dans l'article) une vieille maison en r√©novation. Ma copine m'avait appel√© pour me signaler qu'avec son compagnon, ils ne savaient plus quoi faire. Ils √©taient d√©sesp√©r√©s. Les travaux prenaient continuellement du retard, des probl√®mes divers et vari√©s s'accumulaient. Tellement c'√©tait incoh√©rent ce qui leur arrivait, on aurait pu les prendre pour des mythomanesūüė•. Je suis intervenue.

Eh l√†, plusieurs facteurs s'√©taient enchev√™tr√©s pour atteindre ce ¬ę r√©sultat de d√©sespoir ¬Ľ : - un vieux miroir √©tait rest√© dans la pi√®ce principale. Ce vieux miroir avait absorb√© tous les d√©boires de l'arri√®re grand p√®re qui l'avait dans son bureau quand il √©tait chef d'entreprise. -une √Ęme d'un chevalier des temps anciens √©tait rest√© bloqu√© sur cette Terre. Il ne supportait pas d'√™tre d√©rang√©.

Le miroir a √©t√© nettoy√© et l'√Ęme du chevalier est mont√©e.

Peu de temps apr√®s les travaux ont recommenc√© avec fluidit√©, et mon couple d'amis ont r√©ussi √† emm√©nag√© chez eux (et tout seulūüėŹ )

ūüí¨ La 2√®me histoire est plus ¬ę soft ¬Ľ. Une patiente qui venait de divorcer, avait gard√© la maison de son ex-couple. Au d√©but de sa vie ¬ę seule ¬Ľ tout se passait bien, il y avait un peu de couac dans sa vie mais rien d'inqui√©tant. Les derni√®res ann√©es de couple avaient √©t√© tr√®s houleuses avec de fortes ¬ę engueulades ¬Ľ. Quand on s'est appel√©, elle a commenc√© √† m'expliquer une multitude de micro √©v√©nements insignifiants mais les uns accumul√©s aux autres, cela devenait inqui√©tantūü§Ē.

Apr√®s quelques √©changes, il en est ressorti que ses murs et meubles avaient absorb√©s toutes ces ann√©es les √©nergies n√©gatives et elle le ressentait inconsciemment ce qui lui entra√ģn√© ces multitudes d'√©v√©nements d√©sagr√©ables. Apr√®s mon passage √† nettoyer sa maison, elle a r√©ussi √† revivre comme elle le souhaitait sans emb√Ľches.

Ces 2 exemples sont l√† pour vous expliquer l'impact de notre habitation dans notre quotidien. Je ne suis pas l√† pour vous dire de m'appeler pour venir nettoyer, loin de l√†, mais plut√īt pour vous sensibiliser ūüėČ .

Juste une petite dernière histoire :

ūüí¨ hier soir j'ai eu une jeune patiente au t√©l√©phone qui avait des soucis de sommeil. On a √©chang√© puis travaill√© dessus afin de r√©soudre ce souci. A un moment donn√©, elle m'a avou√© adorer regarder les films d'horreursūüėĪ. L√† c'est pareil, les murs se gorgent des hurlement, des peurs, des cris. Les murs sont comme des √©pongesūüßĹ : √† un moment donn√© il faut essorer l'√©ponge, donc le mur s'essore de toutes ces √©nergies n√©gatives et entra√ģnent des probl√®mes de sommeil entre autre (comme je dis souvent dans le meilleur des casūüėĘ).

Allez encore une dernière histoire (bon ok après j'arrête) :

ūüí¨un jour je suis all√©e nettoyer une maison avec plein d'objets religieux diverses et vari√©s. Sauf que certains de ces objets avaient gard√©s en m√©moire des √©nergies n√©gatives (le b√©nitier et un vieux missel en autre). Plac√©s dans l'entr√©e ils √©manaient une √©nergie tr√®s n√©fastes qui entra√ģnait un mal-√™tre chez les invit√©s.

Des histoires v√©cues, j'en ai pleins, je pourrais en √©crire un livre, mais ce n'est pas le but aujourd'huiūü§£.


Il faut se rendre compte que notre lieu de vie est un endroit o√Ļ on doit se sentir en s√©curit√©, et prot√©g√©. Il en est de m√™me quand on veut acheter une maison ou la vendre, si on se heurte √† des obstacles, il faut peut-√™tre se pencher vers le monde invisible.


Maintenant que vous avez compris l'impact de notre habitation, voici comment faire pour l assainir :

ūüóĚ Pour une habitation ¬ę saine ¬Ľ , vous pouvez vous-m√™me la nettoyer (attention tout de m√™me √† conna√ģtre la m√©thode qui vous correspond). Je conseille fortement pour cela de vous rapprocher d'un praticien pour vous apprendre √† nettoyer, ou participer √† des ateliers (par exemple j'en organise) . Cela n'est que mon avis, mais apprendre sur internet ce n'est qu'une approche car il y a des limites et des trucs et astuces √† savoir. Je me r√©p√®te mais avec le monde invisible ce n'est pas de ¬ę l'√† peu pr√®s ¬Ľūüė†. C'est comme en m√©decine, on peut lire pleins de sites m√©dicaux sur internet mais ce n'est pas pour autant qu'on peut se nommer m√©decinūüôĄ . Il en est de m√™me pour les √©nergies, m√™me si dans notre corps de m√©tiers, aucun dipl√īme n'est reconnu par l‚Äô√Čtat!

ūüóĚPour une habitation ¬ę charg√©e ¬Ľ , il est fortement recommand√© d'appeler un praticien comme moi qui ¬ę nettoie ¬Ľ les lieuxūüėČ. Nous sommes nombreux en France √† intervenir. A vous de contacter le professionnel que vous ressentez au mieux. Sachez que ce n'est pas des ¬ę grigri-gourou ¬Ľ que nous pratiquons. Nous prenons des risques mais mesur√©s car nous sommes des professionnelsūüßćūüŹĽ‚Äć‚ôÄÔłŹūüßćūüŹĽ‚Äć‚ôāÔłŹ.

C'est comme un p√Ętissier, pour r√©aliser une pi√®ce mont√©e on fait appel √† un professionnel car en temps que novice cela peut √™tre complexe. Pour ma part (car je ne me permettrai pas de parler au nom de tous les praticiens), j'ai mis de nombreuses ann√©es pour nettoyer un lieu charg√© en conscience et dans le respect le plus profond de l'endroit et des √Ęmes (quand il y en a), j'ai √©t√© form√©e et accompagn√©e.

Même encore, je travaille avec des collègues géobiologues qui interviennent quand ce n'est pas de mes compétences.


J'esp√®re que cet article vous a permis de mieux conna√ģtre l'√©nergie du lieu o√Ļ l'on vit.

Bien sur, certaines notions n'ont pas été abordées, mais chaque chose en son temps !

A bient√īt

Lucille


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout